Ce millionnaire russe est déterminé à trouver la vie extraterrestre

Yuri Milner, millionnaire russe qui a fait fortune en investissant dans des sociétés comme Facebook, est déterminé à découvrir si nous sommes seuls dans l’univers. Il a donc fondé Breakthrough Listen avec 100 millions de dollars de sa fortune, un programme ambitieux, peut-être le plus important, présenté par Stephen Hawking à la Royal Society, à Londres.

Cette somme permettra d’acquérir de nouveaux instruments, mais aussi de louer certains des radiotélescopes les plus puissants du monde, tels que Télescope de banque verte en Virginie occidentale et le Télescope de parkes de l'Australie Le résultat est un spectre de recherche qui sera 10 fois plus large que lors de précédentes occasions.

Breakthrough Listen 'sera organisé en association avec le projet Breakthrough Message, un concours international de création de messages numériques permettant à une intelligence extraterrestre de se faire une idée de ce à quoi ressemble notre humanité. Comme indiqué par lui-même Stephen Hawking Lors du lancement d'un programme ambitieux:

Dans un univers infini, il doit y avoir d'autres cas de la vie. Peut-être que quelque part dans le cosmos, il y a peut-être une vie intelligente. Quoi qu'il en soit, il n'y a pas de question plus importante. Il est temps de s’engager à trouver une réponse, à rechercher la vie au-delà de la Terre. Il faut savoir

Geoffrey Marcy, de l’Université de Californie, Berkeley, un astronome qui a découvert la plupart de nos premières exoplanètes, s’est également exprimé lors de l’événement en faisant confiance à l’initiative. La Recherche d'intelligence extraterrestre (SETI) est actif depuis 1960, date à laquelle le scientifique Frank Drake (Un autre des grands esprits a rejoint Breakthrough Listen), il a recherché les signaux radio des stars voisines. Mais même le plus grand groupe en quête de vie extraterrestre, le SETI Institute, ne reçoit aucun financement du gouvernement, et cet aspect particulier de l'exploration spatiale repose désormais sur le soutien des universités et des organisations privées.